ABC L'Islam

Découvrez

L'Islam en Quelques Mots
Pourquoi L'Islam
Le vrai message de Moïse, Jésus et Muhammad
Comment Embrasser l'Islam
AB l'Islam:
Foi, Culte, Vie
Etudiez

Le Coran, le Miracle de l’Islam
Apprenez vous-mêmes l'Islam
Avant-Propos, Croyance, Fondements, Pratiques, Conduite, Charia, Seerah
Comment Vivre en Musulman

Apprenez vous-mêmes l'Islam

Leçons sur Les Pratiques Cultuelles

Pèlerinage

Jeûne

Zakâ

Prière

Purification

48 47 46 45 44 43 42 41 40 39 38 37 36 35 34 33 32 31


Leçon 42

 Les prières surérogatoires 
 

bullet

Les prières de sunna non-confirmée[1]:
a) Les deux rak`a accomplies avant et après la prière de Ad-Dohr, autres les quatre autres relevant de la sunna confirmée.
b) Les deux rak`a accomplies avant la prière de `Asr.
c) Les deux rak`a accomplies avant la prière du Maghrib
[2].
d) Les deux rak`a accomplies après la prière de `Ichâ’ en plus de celles relevant de la sunna confirmée (avant la prière du Witr).

bullet

Parmi les prières surérogatoires relevant de la sunna, citons aussi[3]:
a) Les deux rak`a accomplies pour la salutation de la mosquée
[4].
b) La prière accomplie pendant les nuits de Ramadan (Al-Tarâwih) en huit ou vingt rak`a
[5].
c) La prière de la glorification accomplie ne fût-ce qu’une seule fois de sa vie
[6].
d) La prosternation faite au cours de la récitation des versets coraniques prêchant cette posture
[7].
e) La prière de la matinée (Ad-Duha) accomplie en quatre ou huit rak`a
[8].
f) Les deux rak`a accomplies à chaque fois qu'on fait les ablutions
[9].
g) Les deux rak`a de la prière de Al-’Istikhâra avec son invocation connue
[10].
h) Les deux rak`a de la prière du repentir
[11].
i) La prosternation en signe de remerciement à Allah
[12];
j) Les deux rak`a accomplies de retour du voyage
[13]

 

bullet

Il est recommandable de faire d’autres prières surérogatoires dans d’autres temps sauf les suivants pendant lesquels la prière est répréhensible: Après l’accomplissement de la prière du Fajr et jusqu’à dix minutes à peu près du lever du soleil, au moment où le soleil est au zénith ainsi que dans l’intervalle séparant la prière de `Asr de celle du Maghrib.

 

bullet

La prière funèbre est une obligation religieuse solidaire. Elle a les mêmes conditions que les autres prières. Au cours de son accomplissement, les musulmans se tiennent debout sans ni génuflexion ni prosternation. Elle se fait en prononçant quatre fois le takbîr: réciter la Fâtiha après le premier takbîr, prier pour le Prophète en usant des formules du Tachahod après le second takbîr, invoquer Allah en faveur du défunt après le troisième takbîr et invoquer Allah en usant des formules connues ou comme on veut après le quatrième et le dernier takbîr et enfin prononcer les salutations finales[14].

 
Preuves du Coran et Sunna

[1] Les hadiths :

« Le Prophète (BP sur lui) ne délaissait jamais quatre Rak’a avant la Salât du Dhohr (Salât du milieu du jour) et deux rak’a avant le lever du jour. » (Al-Boukhari)

« Entre chaque deux appels à la Salât (prière), une Salât (une prière). » (Approuvé à l’unanimité)

« La miséricorde d’Allah serait accordée à celui qui a effectué avant le Açr (prière de l’après-midi) quatre rak’a. » (At-Termidhi)

 [2]  Le hadith : « Priez avant la Salât du Maghreb (prière de la fin d’après-midi), Priez avant la Salât du Maghreb (prière de la fin d’après-midi) ; et à la troisième, il a ajouté : pour celui qui le souhaite. » (Al-Boukhari)

[3] Les hadiths :

« Il n’y a pas de plus préférable à Allah que de faire deux raka’t. La bonté pieuse est accordée au serviteur tant qu’il est en Salât (prière). » (At-Termidhi)

« Au jour du jugement dernier, la salât (prière) sera la première des œuvres de laquelle les serviteurs seront appelés à donner des comptes. Allah dira à Ses Anges – et Il est le plus instruit – : « Assurez-vous du fait que Mon serviteur a accompli sa salât ou s’il l’a tronquée. Si elle est sans faille, elle sera consignée comme tel. Si il l’a tronquée, Il dira : « Regardez (dans son registre) si Mon serviteur a fait des prières surérogatoires ». Si on y trouve, Il dira : « prélevez de sa salât surérogatoire pour compléter sa salât prescrite » ; et c’est ainsi que les comptes des actions seront soumis au jugement. » (Abou Dawoud, At-Termidhi, Ahmad)

[4] Le hadith : « que celui parmi vous qui entre dans une mosquée ne s'y assoit qu'après avoir accompli deux raka’. »

 [5]  Le hadith : "Quiconque veillera les nuits du Ramadan en priant avec une foi sincère et en vue d’Allah seul, obtiendra le pardon de ses fautes passées." (Approuvé à l’unanimité)

 [6]  Le hadith : « Ô mon oncle paternel Abbass, je te donne, te prête, t’octroie ce qui est de plus agréable, te dis dix choses que si tu les fais, Allah pardonnera tes péchés les premiers comme les derniers, les anciens comme les récents, les petits comme les grands, ceux faits en secret ou en public, délibérément ou par mégarde, dix choses : “ prie quatre rak’a durant lesquelles tu récites le premier chapitre du Livre (le Coran) et une autre sourate. Quand tu finis la récitation dans la première rak’a dis, tout en restant debout : « Gloire à Allah et louange à Allah et il n'y a point d'autre divinité à part Allah et Allah est grand » quinze fois, ensuite incline–toi et dis de même dix fois pendant la rak’a (génuflexion). Lève la tête et dis de même dix fois,  puis précipite–toi pour te prosterner et dis de même dix fois au cours de la prosternation, lève la tête de la prosternation et dis ainsi dix fois encore, ensuite prosterne–toi et dis de même dix fois. Lève la tête et dis pareillement dix fois. Cela compte soixante–dix à fréquence de cinq fois à chaque rak’a et tu le fais pendant les quatre rak’a. Si tu pouvais faire cette salât une fois par jour, fais-la, sinon une fois par semaine,  sinon  une fois par mois,  si ce n’est, une fois par an, sinon une fois de toute ta vie. » (Abou Dawoud, At-Termidhi, Ibn Madja)

 [7]  Les hadiths :

« Quiconque d’entre vous en récitant un des versets de prosternation et se prosterne suite à cette lecture obligera le diable à se retirer tout en larmes en disant : « Malheur à moi ! On lui a ordonné de se prosterner et il l’a fait méritant ainsi le Paradis ; alors qu’on m’a ordonné de me prosterner et j’ai désobéi : mon sort sera l’Enfer. » (Mouslim)

« Le Prophète (BP sur lui) a appris à Amr Ibn Al’Aç quinze prosternations dans Coran, dont trois relatives aux sourates allant de « Qaf » jusqu’à celle de « Al-Nass » (dites « Al Moufassal ») et deux dans la sourate du « pèlerinage » (« Al Hadj ») (Abou Dawoud)

 [8]  Le hadith : « Allah le très haut dit : “ ô fils d’Adam, fais pour Moi quatre rak’a au début de la journée, je te donnerai en échange de quoi te satisfaire à sa fin. » (At-Termidhi)

 [9]  Le hadith : « Tout homme musulman fait ses ablutions avec soin et effectue une Salât (prière), il lui sera pardonné tout ce qu’il y aura entre cette Salât et celle qui va suivre. » (Mouslim)

 [10]  Les hadiths :

« Lorsque l’un de vous songe à faire quelque chose, qu’il fasse deux rak’a en dehors de la Salât due, puis qu’il dise : “ ô Allah, je Te demande de m’inspirer dans mon choix par Ta science, de m’appuyer par Ton pouvoir et de me faire grâce  par Ta sublime bonté. Tu peux tout et je ne peux rien ; Tu sais tout et je ne sais rien, car Tu connais toutes les choses cachées. Ô Allah, si Tu sais qu’il y aura un bien pour moi dans cette affaire (et il la nomme), au point de vue de ma religion, de ma vie ici-bas et ma vie future, alors décide en ma faveur, fais que tout me soit facile et fais qu’ensuite cette affaire soit bénie. Si Tu sais qu’il y aura un mal pour moi dans cette affaire, au point de vue de ma religion, de ma vie ici-bas et ma vie future, alors éloigne–la de moi et éloigne–moi d’elle et décide le bien pour moi l­à où il se trouve, puis fais que j’en sois satisfait. » (Al-Boukhari)

« Quiconque fait ses ablutions intégrales et fait ensuite deux rak’a bien accomplies, Allah lui donnera tout ce qu’il demande tôt ou tard. » (Ahmad)

 [11]  Le hadith : « Allah pardonne à tout homme qui après avoir commis un péché, fais ses ablutions puis entame une salât (prière) et demande le pardon à Allah. » (At-Termidhi)

 [12]  Le hadith : « Il a été rapporté que quand Gabriel (P sur lui) vint dire au Prophète (BP sur lui): « quiconque prie sur toi une fois, Allah prie sur lui dix fois. » Il (BP sur lui) se prosterna par gratitude à Allah le Très Haut. » (Ahmad – la ligne de conduite du musulman)

 [13]  Le hadith : « A son retour du voyage, le Prophète (BP sur lui) commence tout d’abord par faire la salât à la mosquée. » (Approuvé à l’unanimité : « deux rak’a » dans la version de Mouslim).

 [14]  Le hadith : « Tout défunt pour qui trois rangs de musulmans ont fait la salât des funérailles, le Paradis lui est assuré. » (At-Termidhi)