ABC L'Islam

Découvrez

L'Islam en Quelques Mots
Pourquoi L'Islam
Le vrai message de Moïse, Jésus et Muhammad
Comment Embrasser l'Islam
AB l'Islam:
Foi, Culte, Vie
Etudiez

Le Coran, le Miracle de l’Islam
Apprenez vous-mêmes l'Islam
Avant-Propos, Croyance, Fondements, Pratiques, Conduite, Charia, Seerah
Comment Vivre en Musulman

Apprenez vous-mêmes l'Islam

Leçons sur Les Pratiques Cultuelles

Pèlerinage

Jeûne

Zakâ

Prière

Purification

48 47 46 45 44 43 42 41 40 39 38 37 36 35 34 33 32 31

Le Jeûne

 
Leçon 45

Les Jugements du Jeûne

 Le Jeûne[1]:

bullet

Le jeûne c’est la privation volontaire de toute nourriture et de toute boisson et l’abstinence de tout plaisir sexuel dès l’aube et jusqu’au coucher du soleil, avec une ferme intention.

bullet

Le jeûne procure une grande récompense divine, en plus de ses bienfaits spirituels, sociaux et hygiéniques[2].

bullet

Le jeûne du ramadan est l’un des piliers de l’islam et il est exigé de tout musulman, adulte et sain d’esprit.

bullet

La récompense de toute œuvre pie faite au cours du ramadan dépasse de loin celle des bonnes œuvres accomplies pendant les autres mois de l’année, comme par exemple:
a) Les prières et les invocations d’Allah faites volontairement pendant la nuit
[3].
b) La récitation du Coran
[4].
c) Les aumônes
[5].
d) La retraite spirituelle pendant les dix dernières nuits du ramadan
[6].
e) L’attente de la Nuit du Destin et sa célébration.
f) l'accomplissement de l'Oumra
[7].

bullet

Le commencement du ramadan est confirmé par l’observation du croissant de lune, sinon après l’écoulement des trente jours de la lunaison du Cha`bân. L’observation de la nouvelle lune marque aussi le terme du mois du jeûne[8].

bullet

Les voyageurs, les malades, les femmes enceintes et les nourrices sont dispensés de l’observation du jeûne, à condition de racheter plus tard les jours non-jeûnés[9].

bullet

Il est permis aux personnes âgées incapables ainsi qu’aux malades incurables de rompre le jeûne. En revanche, ils doivent nourrir un pauvre en compensation de chaque jour non-jeûné.

bullet

Il est obligatoire à celles qui ont les menstrues ou sont en couches de rompre le jeûne et de racheter ces jours plus tard.

bullet

Celui qui meurt en ayant quelques jours de jeûne en dettes, sa famille doit le faire à sa place[10]

bullet

Il est recommandable au jeûneur de:
a) Se hâter à rompre son jeûne et retarder son repas nocturne (le suhûr)
[11].
b) Rompre son jeûne avec des dattes fraîches ou sèches ou en buvant de l’eau
[12].
c) Faire l’invocation connue lors de la rupture du jeûne
[13].
d) prendre un repas avant l'aube (le suhûr)
[14] et le retarder tant que possible[15].

bullet

Il est permis au jeûneur de:
a) Se soigner en prenant de remède qui n’atteint pas l’estomac à travers la gorge.
b) Boire, manger et pratiquer licitement le coït dès le coucher du soleil et jusqu’à l’aube
[16].

bullet

Le jeûne reste valide même si:
a) On mange ou boit par inadvertance ou par oubli;
b) On a éjaculé pendant le sommeil suite à un rêve ou qu’on est atteint d’impureté majeure (Janâba) pendant la nuit.

bullet

Il est répréhensible au jeûneur de:
a) Commettre un parjure
[17].
b) Se quereller.
c) Exagérer en se gargarisant ou en aspirant l’eau par les narines
[18].
d) S’exposer à tout ce qui risque de provoquer le plaisir sexuel.

bullet

Les causes qui annulent le jeûne:
a) Toute nourriture ou boisson qui atteint l’estomac en passant par la bouche, même si l’on n’a pas l’intention de rompre son jeûne.
b) L’éjaculation provoquée par un acte voluptueux sans coït. Dans ces deux premiers cas (a et b), il est obligatoire de racheter ce jour du jeûne mais sans expiation.
c) Pratiquer le coït, manger ou boire exprès. Cela rend l’expiation obligatoire pour chaque jour non-jeûné, et ce, par l’affranchissement d’un esclave, par l’observation du jeûne pendant deux mois consécutifs ou en nourrissant soixante indigents, tout en rachetant ce jour non-jeûné
[19].

Preuves du Coran et Sunna

[1] Le verset:

] يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا كُتِبَ عَلَيْكُمُ الصِّـيَامُ كَمَا كُتِبَ عَلَى الَّذِينَ مِن قَبْلِكُمْ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ[ [البقرة: 183]

" O les croyants! On vous a prescrit as-Siyâm comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété, " (Al-Baqara (LA VACHE) : 183).

Et le hadith: « les piliers de l'Islam sont cinq: la profession de foi (la chahada), la prière (la salât), l'aumône (la zaka), le jeûne et le pèlerinage à la Mecque. » (Approuvé à l’unanimité).

[2] Les hadiths :

« Celui qui jeûne un jour pour l'amour d'Allah (que Son nom soit glorifié et sublimé), sera éloigné du feu, de la distance parcourue en 70 ans. » (An-Nissâ’i)

« Au Paradis, il y a un portail appelé « Rayyan » (L’abreuvé) par lequel entrent les jeûneurs, au jour du jugement dernier, et personne d’autre ne passe par cette porte hormis eux. On dit : où sont ceux qui ont fait le jeûne? Ils répondent à l’appel et personne d’autre ne pourra passer par là à leur exception. Une fois entrés, la porte se referme pour ne laisser personne d’autre passer. » (Approuvé à l’unanimité).

« Le jeûne est un bouclier contre l’Enfer à l’instar de celui de l’un d’entre vous dans le Djihâd (combat). » (Ibn Madja et An-Nissâ’i)

« Au Fitr (la rupture du jeûne), le jeûneur a une invocation acceptée d’office.» (Ibn Madja)

« Les Fautes passées de celui qui veille en prière pendant le Ramadan par foi et par confiance dans la générosité d’Allah sont pardonnées.” (Approuvé à l’unanimité).

« Entre les laps de temps séparant les cinq Salât (prières), du vendredi au vendredi et du Ramadan au Ramadan il y aura pardon tant que les péchés capitaux sont évités. » (Mouslim)

« Dès la première nuit du mois du Ramadan, les diables et les génies de Djinn sont garrottés; les portes de l’Enfer se referment et aucune ne sera ouverte tandis que les portes du paradis s’ouvrent et aucune ne se refermera. On appelle dès lors : Ô toi qui veut le bien, approche ; Ô toi qui veut le mal, ne vas pas plus loin. Chaque nuit, Allah épargne des gens de l’Enfer. » (At-Termidhi)

[3] Les hadiths :

« Les Fautes passées de celui qui veille en prière pendant le Ramadan par foi et par confiance dans la générosité d’Allah sont pardonnées.” (Approuvé à l’unanimité).

« Quand les dix derniers jours du Ramadan s’annoncent, le Prophète (BP sur lui) devient plus énergétique à rendre les cultes, veille sa nuit et réveille les siens. » (Mouslim)

 [4] Le hadith: « Le jour du jugement dernier, le jeûne et le Coran seront les intercesseurs pour les serviteurs d’Allah. Le jeûne viendra dire: Seigneur, je lui ai interdit à manger et à boire pendant le jour, faites qu’il jouisse de l’intercession. Le Coran viendra dire : je lui ai interdit le sommeil, faites donc que l’intercession lui sera admise.» (Ahmad)

[5]  Les hadiths :

« Celui qui donne à manger à un jeûneur aura la même récompense que lui. Ceci dit, rien ne sera soustrait de la récompense du jeûneur même. » (At-Termidhi)

« Le Prophète (BP sur lui) était des plus généreux parmi les gens, et il le devient davantage durant le Ramadan essentiellement lors des visites de Gabriel. » (Al-Boukhari)

[6]  Le hadith : « La mosquée est le foyer de tout pieux et Allah garantit la paix, la miséricorde et le passage sur le  Sirât (pont vers le paradis) vers l’agrément d’Allah et le Paradis pour celui dont la mosquée est un foyer. » (At–Tabarani d’après la ligne de conduite du musulman)

[7]  Le hadith : « Une ‘‘Omra durant le Ramadan est l’équivalent d’un pèlerinage en ma compagnie. » (Approuvé à l’unanimité)

 [8]  Le verset :

]فَمَن شَهِدَ مِنكُمُ الشَّهْرَ فَلْيَصُمْهُ  [ [البقرة: 185]

" …Donc, quiconque d'entre vous est présent en ce mois, qu'il jeûne! …" (Al-Baqara (LA VACHE) : 185).

Et le hadith : "Commencez le jeûne dès que vous voyez le croissant (du ramadan) et arrêtez-le dès que vous voyez celui (de chawwâl). Si le temps est brumeux, jeûnez un trentième jour. » (Mouslim)

[9] Le verset :

]فَمَن كَانَ مِنكُم مَّرِيضًا أَوْ عَلَى سَفَرٍ فَعِدَّةٌ مِّنْ أَيَّامٍ أُخَرَ وَعَلَى الَّذِينَ يُطِيقُونَهُ فِدْيَةٌ طَعَامُ مِسْكِينٍ [ [البقرة : 184]

" …Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu'(avec grande difficulté), il y a une compensation: nourrir un pauvre..." (Al-Baqara (LA VACHE) : 184).

Et les hadiths :

« D’après Abou Sa’ïd Al-Khodari : Nous allions au combat avec le messager (BP sur lui) au cours de Ramadan. Parmi nous se trouvaient celui qui jeûnait, et celui qui mangeait durant la journée. Le jeûneur ne blâmait pas celui qui mangeait et vice versa (celui qui mangeait ne blâmait pas celui qui jeûnait) : ils pensaient que c’était bon de jeûner pour celui qui trouvait en lui la force de le faire, mais aussi que c’était bon de manger pour celui qui sentait une faiblesse. » (Mouslim)

« Selon Ibn Abbas : Il était permis aux vieux (Hommes et femmes) de manger durant le Ramadan et de racheter chaque jour par le fait de nourrir un pauvre. Il en était de même pour la femme enceinte et celle qui allaite si elles craignaient pour elles-mêmes. » (Abou Dawoud)

[10] Les hadiths :

« Celui qui meurt en ayant quelques jours de jeûne en dettes, son tuteur peut faire le jeûne à sa place. » (Approuvé à l’unanimité)

« A celui qui avait demandé : « Ma mère est morte alors qu’elle doit un mois de jeûne. Puis-je prendre en charge ce dû à sa place ? » le Prophète (BP sur lui) a dit « Oui. Les dettes envers Allah sont les plus dues à être rendues.» » (Approuvé à l’unanimité)

 

[11]  Le hadith : « Les gens resteront bien tant qu’ils se pressent de rompre le jeûne. » (Approuvé à l’unanimité)

 

[12] Le hadith : « Le Prophète (BP sur lui) rompait le jeûne avant de faire la Salât (la prière) par des dattes. Si ce n’étaient pas des dattes, c’étaient alors des fruits. Sinon, il buvait des gorgées d’eau. » (At-Termidhi)

[13] Le hadith : « En rompant le jeûne, le Prophète (BP sur lui) dit : « Ô Allah, pour Toi j’ai jeûné, et par Ta subvention j’ai rompu mon jeûne. » (Abou Dawoud)

[14]  Les hadiths :

« La différence entre notre jeûne et celui des gens du Livre est le repas que nous prenons avant l’aube. » (Mouslim)

« Prenez un repas avant l’aube. Certes, il y en a une bénédiction. » (Approuvé à l’unanimité)

« Les gens resteront bien tant qu’ils se pressent de rompre le jeûne. » (Approuvé à l’unanimité)

« Zaïd Ibn Thabet rapporte ce qui suit : nous avons pris un met avant l’aube avec le Prophète (BP sur lui), puis il s’est levé pour effectuer la Salât (prière). J’ai donc dit : Combien y’avait-il entre l’appel à la Salât (Adhan) et le met d’avant l’aube. Il a répondu : « l’équivalent de la récitation de cinquante versets ». » (Approuvé à l’unanimité)

[15]  Le hadith : « Ma Omma restera bien tant qu’elle se presse pour rompre le jeûne et s’attarde pour consommer le met d’avant l’aube. » (Ahmad)

 [16] Le hadith : « Que celui qui, en oubliant qu’il fait le jeûne, a mangé ou a bu continue son jeûne parce que c’est Allah qui l’a nourri et qui lui a donné à boire. » (Approuvé à l’unanimité)

 [17]  Le hadith : "Celui qui ne s’abstient pas du faux témoignage et du mensonge, alors Allah n’a guère besoin qu’il s’abstienne de manger et de boire."

 [18]  Le hadith : « Exagérez en aspirant l’eau avec le  nez (pendant les ablutions), sauf si vous jeûnez. » (At-Termidhi)

[19]  Les hadiths :

« Que celui qui vomit volontairement refasse son jeûne [qui a donc été annulé]" (At-Termidhi)

« Un homme est venu voir le Prophète (BP sur lui) et il lui dit « Je suis perdu ô Messager ». Il lui demanda alors : « Et qu’est-ce qui a causé ta perte ? » L’autre dit : « J’ai eu des rapports intimes avec ma femme pendant une journée de Ramadan ». Il lui dit : « As-tu de quoi délivrer un esclave? » Il dit non. Il lui demanda alors « Pourras-tu jeûner deux mois successifs ? » Il dit non. « Pourras-tu alors nourrir soixante besogneux ? Continua le Prophète. L’autre déclara que non, puis il s’assoit. Le Prophète (BP sur lui) lui apporta alors une natte pleine de dattes et lui dit : « Fais l’aumône avec ceci ». L’homme dit : « Y a-t-il plus pauvre que nous ? Il n’y a pas de gens qui ont plus besoin que nous de ceci ». Le Prophète (BP sur lui) rit au point que ses canines apparaissent, puis il dit : « Va ! Nourris les tiens avec ceci ». » (Approuvé à l’unanimité)